top of page

Marine de Madrid

portadaMMarino_redes.jpg

Madrid est une mère, une source qui coule et coule, un endroit où nous tous qui vivons ici trouvons un moyen d'étancher notre soif. Et ce livre est un guide de voyage à travers cette Matrice qui révèle des itinéraires cachés, engloutis sous l'asphalte ou voilés par la patine du temps. C'est aussi une tentative d'apporter à notre imagination notre passé aquatique et marin afin que nous puissions rêver d'un avenir où les ruisseaux a coulent à nouveau.

Écrit parAna C. Herreros et Malú Cayetano

Illustré par Maria Tula

Collection : Livres curieux

Taille : 24 x 18 cm

Pages : 56 

Reliure : Couverture rigide

ISBN : 978-84-123027-3-8

  (Prix HT 18,75€)

PVC 19,50 €

 

PRESSE

entretien radio : La SER 

Entretien le 24 février avec Ana C. Herreros et María Tula dans l'émission "Hoy por Hoy Madrid". 

00:00 / 16:44
00:00 / 31:06
descarga.jfif
WhatsApp Image 2023-05-12 at 20.13.58.jpeg
Ana Cristina Herreros

Ana C. Herreros

Il est né à León et sa grand-mère était des histoires silencieuses. Il a donc vite appris à écouter le silence et à aimer ceux qui n'ont pas de voix, ceux qui ne comptent pas.

A tel point que, des années plus tard et déjà émigré à Madrid, il commence à rédiger une thèse de doctorat sur la littérature de ceux qui n'écrivent ni ne lisent. Ainsi, faisant des recherches dans la tradition orale, il aboutit en 1992 à la narration orale. Et il s'est mis à compter, et depuis plus de vingt ans il ne s'est pas tu. Puis sa voix s'est remplie d'encre et elle s'est mise à écrire. Ils l'ont traduit en catalan, français et mexicain. Il a fait asseoir une princesse pour écouter sa conférence et 16 bébés de 6 mois ont préféré écouter ses histoires plutôt que de boire au biberon. Oh, si ta grand-mère relevait la tête...

Avec Libros de las Malas Compañías, il a également publié les titres suivants :

Paporco_cubierta.jpg
portadaCuentoConejo.jpg
Cubierta_elGiganteYimube_Internet.jpg
PortadaCuentoSelva-2.jpg
cubierta NB.png
PortadaYimulimu_castellano-2.jpg
ErizoEscolar_redes.jpg
Cubierta CCOA.png
portadaMMarino_redes_edited.jpg
CubiertaRNP.jpg
foto_malu_00.jpg

Fernando Vázquez 

Il est né à Buenos Aires (d'où il a appris à regarder vers l'Europe) et vit actuellement à Madrid (d'où il a appris à regarder vers l'Amérique). Après avoir travaillé quelques années dans le graphisme, il décide de se consacrer à ce qu'il aime le plus : l'illustration et l'animation. En tant qu'illustrateur, il travaille dans le domaine de l'édition et de la conception d'affiches, collaborant avec des studios et des agences de publicité, tout en développant des projets de manière indépendante. En tant qu'animateur, son travail porte sur les réseaux sociaux, les clips vidéo, les vidéos explicatives et le théâtre pour enfants et adolescents. Certains de ses projets d'animation personnels ont été sélectionnés dans des festivals internationaux : en 2015, il a reçu le premier prix du concours Rome Web Fest Nibiru, en 2018, il a reçu la bourse de résidence Irudika. En 2019, il a reçu le premier prix du concours Ibero-America Ilustra et en 2020 le prix APIM pour l'illustration dans la catégorie Animation, et en 2021 une mention spéciale du jury au concours international d'albums illustrés de la Bibliothèque de Gran Canaria. Il a publié l'album illustré « A Jungle Book ». Cette année, ses illustrations seront présentes au Salon du livre de Francfort représentant l'Espagne dans l'exposition collective "L'illustration, une littérature visuelle". Il combine actuellement son travail d'illustrateur et d'animateur avec l'enseignement dans le domaine du design audiovisuel. Il joue également au football avec son fils, cuisine de délicieuses choses et arrose les plantes de son balcon.

foto bio.jpg

Maria Tula

 

Elle est née en 1988 à Madrid, mais elle est galicienne de famille et de cœur.

Depuis toute petite, elle aimait dessiner, et c'est peut-être pour cela qu'elle a étudié l'architecture et l'urbanisme. En 2015, il a cofondé Traza Territorio, et depuis lors, il a travaillé sur de nombreux projets d'espace public et de paysage, explorant tous les possibilités du dessin comme outil d'enquête, d'appréciation, d'idéation et d'apprentissage partagé.

Elle s'intéresse au rapport avec les lieux que nous habitons et cherche à développer une pratique créative et critique qui lui permet de continuer à apprendre à regarder et à se poser de nouvelles questions.

bottom of page